Aller directement au contenu

Le “Design Thinker” : maître de l’innovation

16/06/2020
0

Formation Design thinking Matthieu Gioani

Image Usabilis
Atelier de Design Thinking lors d’une formation dans nos locaux

Le “Design Thinker” est tout simplement celui qui met en oeuvre la méthode du Design Thinking. Une expression rarement employée il faut le dire car le Design Thinking est plus une méthode qu’un métier à proprement parler. Le Design Thinker est amené à instaurer une culture d’entreprise centrée sur l’innovation en appliquant un processus itératif destiné à comprendre l’utilisateur et proposer des solutions créatives. En effet, “penser design” et “être créatif” ne suffisent pas. Il faut maîtriser la représentation visuelle, le prototypage et la conception, donc être UX designer. Ce processus a été mis en place à Stanford dans les années 80 et a été développé sur la base du retour d’utilisateurs d’un produit ou d’un service.

Le Design Thinking, une méthode pour innover

L’expression “Design” est généralement associée en français à l’aspect visuel du produit, mais l’usage anglo-saxon lui donne le sens de “conception”. C’est dans ce second sens qu’il faut entendre “Design Thinking” ou “pensée design”.

Le Design Thinking peut nous aider à relever, enseigner, apprendre et appliquer systématiquement ces techniques centrées sur l’homme pour résoudre des problèmes de manière créative et innovante dans nos entreprises, nos pays et nos vies.

Certaines des plus grandes marques mondiales, telles que Google, Apple, Samsung et GE, ont rapidement appliqué l’approche du Design Thinking qui est d’ailleurs enseignée dans de grandes universités dans le monde entier, notamment à la D.school, à Stanford et à Harvard. C’est la raison pour laquelle de nombreux professionnels se forment au Design Thinking.

Formation Design Thinking

Public concerné : Chef de projet, responsable marketing, responsable innovation, manager opérationnel ou fonctionnel souhaitant comprendre les concepts du Design Thinking.

Durée : 2 jours

Prix : 1 450€

Prochaines dates : 16-17 novembre 2020 (à distance)

Retrouvez dans cette vidéo de Melissa Aldana, une design thinker, qui nous parle du process du design Thinking :

Qu’est-ce que le métier de Design Thinker ?

Le Design Thinking est avant tout une méthode qui a fait ses preuves. C’est donc une “compétence” qui va intéresser tout professionnel ayant à concevoir une solution à un problème. Dans certains cas, cela peut devenir un métier à part entière. On parle alors du métier de “design thinker”, bien que l’expression soit très peu utilisée.

L’objectif premier de tout design est d’améliorer le bien-être des utilisateurs. Les concepteurs visent à produire des solutions efficaces et agréables sur le plan émotionnel, cognitif et esthétique. Ces solutions viennent répondre à des problèmes dans de nombreux domaines tels que le travail, les loisirs, la culture et tout ce qui a trait à la vie.

  • La réflexion sur le design est centrée sur l’utilisateur. Elle encourage les organisations à se concentrer sur les personnes pour lesquelles elles créent, ce qui conduit à de meilleurs produits, services et processus internes. Lorsqu’un Design Thinker est désigné pour créer une solution à un besoin d’une entreprise quelconque, la première question devrait toujours être : quel est le besoin de l’utilisateur ?
  • En ayant recours au Design Thinking, un Design thinker rassemble ce qui est souhaitable d’un point de vue humain avec ce qui est technologiquement faisable et économiquement viable. Le processus commence par la compréhension des bonnes questions. Il s’agit d’adopter des changements simples et d’aborder les problèmes dans une nouvelle optique.
  • Un Design Thinker doit comprendre que ces problèmes peuvent être de toute nature, c’est pourquoi il essaie de sonder l’esprit du client afin d’atteindre les meilleures perspectives possibles.
  • Un Design Thinker sait qu’il est important d’identifier les obstacles, le contexte et les processus afin de pouvoir créer la solution la plus efficace à des problèmes donnés. Pour y parvenir, il est également nécessaire de les aborder sous différents angles.
  • Comme son nom l’indique, le Design Thinking fait référence à la manière dont il est possible d’envisager la conception d’un produit ou d’un service. Cette approche, bien que très ancienne, est assez peu conventionnelle dans le monde de l’entreprise. Mais pour réussir dans le monde hautement compétitif et technologiquement exigeant d’aujourd’hui, il faut comprendre les besoins du client, faire preuve de créativité et innover.
  • Le Design Thinking est un processus de résolution créative de problèmes. Le métier de design thinker peut transformer la façon dont les organisations développent leurs produits, leurs services, leurs processus et leur stratégie.

Voir cette conférence de Tim Brown, le président d’IDEO, dans laquelle il explique le passage du rôle de designer à celui de design thinker :

Le rôle de design thinker

Le design thinker dispose d’un rôle essentiel à jouer dans la conception des produits et des expériences que l’entreprise met sur le marché. L’intégration du Design Thinking dans son processus peut apporter une énorme valeur ajoutée à l’entreprise, en joignant deux aspects primordiaux : des produits esthétiques et désirables, mais aussi viables en termes de budget et de ressources de l’entreprise.

Dans cette optique, examinons certains des principaux avantages du Design Thinking au travail :

Réduire considérablement le temps de mise sur le marché :

  • La résolution des problèmes et la recherche de solutions viables réduisent considérablement le temps consacré à la conception et au développement, en combinaison avec les technologies lean et agile.

Des économies de coûts :

  • Il a été prouvé que le Design Thinking génère un retour sur investissement les équipes qui appliquent les pratiques du Design Thinking d’IBM, par exemple, ont calculé un retour sur investissement pouvant atteindre 300 %.

Fidéliser les clients :

  • Le Design Thinking n’est autre qu’une approche centrée sur l’utilisateur, chose qui renforce l’engagement des utilisateurs et la fidélisation des clients à long terme.

Favoriser l’innovation :

  • Le Design Thinking consiste à couper avec les hypothèses et à sortir des sentiers battus. Cela favorise une culture de l’innovation qui s’étend bien au-delà de l’équipe de conception.

 Applicable à l’échelle de l’entreprise :

  • Le Design Thinking touche à tous les domaines. Il permet de tirer parti de la réflexion de groupe et d’encourager la collaboration entre les équipes.

Domaines d’application du design thinking

  • Conception du produit
  • Conception de services et d’expériences
  • Conception d’entreprise
  • Leadership
  • Changement organisationnel

Le Design Thinking est à la fois une démarche et un processus soucieux de résoudre des problèmes complexes d’une manière centrée sur l’utilisateur.

Les phases du métier de Design Thinker

Phase 1 : Empathie

  • L’empathie constitue le point de départ primordial de la réflexion sur le design, elle est la faculté de pouvoir s’identifier au client.
  • La première étape du processus d’un Design Thinker consiste à apprendre à connaître l’utilisateur et à comprendre ses désirs, ses besoins et ses objectifs.
    • Observer et s’engager avec les gens afin de les comprendre sur un plan psychologique et émotionnel.
    • Au cours de cette phase, le designer cherche à mettre de côté ses hypothèses et à recueillir des informations réelles sur l’utilisateur.

Phase 2 : Définition

  • La deuxième étape est consacrée à la définition du problème.
  • Le Design Thinker rassemble toutes les conclusions de la phase d’empathie et essaie de leur trouver un sens : quelles sont les difficultés et les obstacles auxquels ses utilisateurs se heurtent ? Quels modèles observe-t-il ? Quel est le grand problème d’utilisateur que son équipe doit résoudre ?
  • À la fin de la phase de définition, un Design Thinker dispose d’un énoncé clair du problème.

Phase 3 : Idéation

  • Après avoir compris ses utilisateurs et après avoir repéré les problèmes, il est temps pour un Design Thinker de se consacrer à la recherche des solutions potentielles ruant l’étape de l’idéation.
  • La troisième phase du Design Thinking est celle où la créativité prend place.
  • Les Design Thinker organiseront des séances d’idéation afin de trouver le plus grand nombre possible de nouveaux angles et de nouvelles idées.
  • Il existe de nombreux types de techniques d’idéation que les designers peuvent déployer comme le brainstorming, le mindmapping et le bodystorming qui sont des scénarios de jeux de rôles.
  • Le Design Thinker peut aussi avoir recours à la provocation qui est une technique de pensée latérale visant à amener le Design Thinker à questionner les idées préétablies et à explorer de nouvelles options et alternatives atypiques.

Phase 4 : Prototypage

  • La quatrième étape du Design Thinking consiste à expérimenter et à transformer les idées en produits tangibles.
  • Un prototype est en fait une version réduite du produit qui intègre les solutions potentiellement identifiées lors des étapes précédentes.
    • Cette étape est essentielle pour mettre chaque solution à l’épreuve et mettre en évidence les contraintes et les défauts éventuels par le Design Thinker.
    • Le long du prototypage, les solutions proposées seront soit acceptées, améliorées et redessinées soit rejetées.

Phase 5 : Test

  • Le test utilisateur succède au prototypage, il est à noter que ce stade représente rarement la fin du processus de réflexion sur la conception.
    • En réalité, les résultats de la phase de test ramèneront le Design Thinker souvent à l’une des étapes précédentes.
    • En revisitant les phases précédentes, le Design Thinker disposera de toutes les informations nécessaires à la redéfinition de l’énoncé original du problème dans le but de trouver de nouvelles idées auxquelles il n’a pas pensé auparavant.

Retrouvez dans cette vidéo plus de détails sur les 5 phases du métier de design thinker

Salaire du Design Thinker

  • Le salaire moyen pour les emplois liés au Design Thinking en France, est de 45 k€ par an.
  • Le salaire moyen varie entre 40 k€ pour les postes de niveau débutant à 50 k€ pour les travailleurs les plus expérimentés.

Design Thinking : quelle formation ?

Les possibilité de se former au Design Thinking sont multiples. Les formations dans ce domaine présentent des sessions allant par niveaux. Même avec zéro connaissance en  design, une formation en Design Thinking est toujours possible dans la mesure où il s’agit d’une branche qui touche à tous les champs du savoir sans exception. Il n’est jamais tard pour démarrer une carrière en Design Thinking !

Les formations en ligne

Les formations Design Thinking en ligne peuvent être utiles pour en maîtriser les principes et savoir l’exploiter pour tout type de projets et produits. Elles apportent une grande souplesse d’accès  et permettent d’acquérir les notions de base de cette spécialité.

Les formations en alternance

Pour ceux qui désirent profiter d’une formation complète et monter en compétences, plusieurs organismes proposent un ensemble d’enseignements théoriques et pratiques dans le cadre d’une formation en alternance ou continue en Design Thinking.

Les formations intensives pour les professionnels, en présentiel et à distance

Pour le professionnel, qu’il soit chef de projet, responsable marketing, responsable innovation ou manager opérationnel ou fonctionnel, souhaitant piloter des projets en intégrant le design thinking, il est recommandé d’opter pour une formation intensive, théorique et pratique.

Voici une brève présentation de la nôtre :

Formation au Design Thinking

Il s’agit d’un programme qui s’étend sur 2 jours (soit 14 heures).

A l’issue de cette formation vous serez capable d’offrir à votre équipe une nouvelle approche des problématiques en :

  • Instaurant une nouvelle culture d’entreprise centrée sur l’innovation
  • Privilégiant des techniques de travail plus itératives et agiles
  • Favorisant la créativité de ses collaborateurs
  • Travaillant d’une façon plus collaborative…

Notre formation en design thinking est animée par des designers professionnels. Elle alterne théorie et pratique dans le but d’acquérir tous les savoirs nécessaires pour mettre en oeuvre concrètement les principes du design thinking.

Conclusion

Le Design Thinking est à la fois une méthode et un processus stimulant l’innovation. Le Design Thinking comme démarche s’inspire de la boîte à outils des designers dans le but d’instaurer un climat de créativité au sein de l’équipe. Cette créativité, permettra en l’occurrence de résoudre toutes sortes de problèmes grâce à l’intelligence collective d’une équipe inspirée, y compris dans des domaines traditionnellement éloignés du design. Le Design Thinking est devenu pour certaines entreprises le garant d’une transformation radicale de sa pensée interne et une clef d’innovation incontestable. Cette approche est de plus en plus en vogue actuellement. Adopter son apprentissage et son application au sein des entreprises, des gouvernements et des états est vital à leur équilibre dans un monde fortement concurrentiel et globalisé.

Commentaire