Aller directement au contenu

L’UX writer : le virtuose du contenu

22/02/2022
0

L’UX writer : le virtuose du contenu

Crédit image à la une : Horia VeselinDribbble

L’UX writer comme son anglicisme l’indique, est un rédacteur “UX” qui rédige les textes de l’interface utilisateur en collaboration étroite avec l’équipe UX/UI. Son objectif : guider l’utilisateur vers le produit et l’aider à interagir avec l’UI (user interface). L’UX writer écrit donc pour l’utilisateur, tout en incarnant le ton, la voix et le style de l’entreprise. L’UX writer met au cœur de sa rédaction le bien-être utilisateur, ce qui rend sa mission incontournable au sein de l’équipe UX.

Qu’est-ce qu’un UX Writer ?

Google à l’origine

Le métier d’UX writer naît d’abord chez Google, en 2015, date à laquelle Google crée cette nouvelle fonction. Google l’instaure avec pour objectif de concevoir simultanément les contenus éditoriaux et l’interface de ses services afin de garantir la meilleure expérience utilisateur. L’inspiration design est cruciale : la fonction d’UX Writer appartient à l’univers des métiers de la branche Google Design. Deux notions semblent capitales pour Google et apparaissent dans la job description de l’UX Writer :

  • La qualité éditoriale
  • Le parcours utilisateur

Dans le sillage de Google, de nombreuses entreprises se dotent d’UX Writers ou font écrire ou réécrire leurs contenus éditoriaux pour les rendre cohérents avec l’expérience utilisateur visée.

« Les rédacteurs UX défendent la conception de Google et contribuent à façonner les expériences produit en rédigeant des textes qui aident les utilisateurs à accomplir leur tâche. Ils donnent le ton au contenu et créent des récits de produits cohérents sur plusieurs plates-formes et points de contact. En tant que rédacteurs résidents, ils collaborent avec divers postes liés à la conception UX, notamment les chercheurs, les chefs de produit, les ingénieurs, le marketing et les opérations client, afin de contribuer à l’élaboration d’un langage fédérateur et d’une voix unifiée. » (traduit de l’anglais)
Source: https://www.design.google/jobs/ux-writer/

Bienvenue dans le monde de l’UX Writing

Cette profession, née aux États-Unis, s’est considérablement développée de 2010 à nos jours. Avant, la tendance était plutôt aux interfaces sobres avec très peu de texte. La rédaction des contenus était confiée aux designers ou à l’équipe marketing. L’UX writing a donc été adopté par les entreprises pionnières du numérique dont les GAFAM (Google Apple, Facebook Amazon, Microsoft), pour diverses raisons :

  • Améliorer l’utilisabilité et l’ergonomie de l’application ou du site en prévenant les erreurs, les frictions et les frustrations
  • Optimiser les interactions en instaurant un dialogue entre les utilisateurs, le produit et la marque pour accroître l’engagement de l’utilisateur
  • Personnaliser la relation avec les clients pour affirmer l’image de marque, l’identité de l’entreprise et se démarquer ainsi de la concurrence.

Lorsqu’il est question de design d’interface, on pense souvent d’abord à la dimension visuelle et à l’aspect fonctionnel. Le langage fait pourtant incontestablement partie de l’expérience utilisateur, et traduit l’identité de la marque. Les personnes qui utilisent le site ou l’application ont un objectif et l’écriture UX contribue à les guider. Selon le contexte, ces phrases peuvent également servir à rassurer ou à amuser l’utilisateur. Le métier d’UX writer est donc de plus en plus populaire.

L’UX writer poursuit les mêmes objectifs que l’UX Designer et l’UI Designer :

  • Comprendre les besoins,
  • Soulever et éliminer les points de blocages,
  • Rendre chaque action intuitive,
  • Réussir à combler les attentes des utilisateurs.

L’UX writer dans l’univers des contenus

  • Design,
  • Conversion,
  • Rédaction.

L’UX Writing est clairement l’un des leviers de l’expérience utilisateur.

Si le rédacteur se concentre sur la clarté et la précision de l’information communiquée, l’UX writer, lui, se focalise sur l’expérience utilisateur afin de susciter une expérience positive par le biais du rédactionnel.

La phase d’écriture ne représente qu’une petite partie de la rédaction UX. Les UX writers participent aux cartographies du parcours utilisateur, tiennent compte des résultats des tests utilisateurs. La recherche utilisateur et les études qualitatives et quantitatives, déterminent les textes de l’interface.

La mission de l’UX writer

Offrir une navigation fluide

Sa mission consiste donc à rédiger le contenu textuel afin de rendre la navigation fluide et d’aider l’utilisateur à atteindre ses objectifs :  il doit assurer le confort d’utilisation.

Rendre la navigation fluide, accompagner l’utilisateur dans la découverte de la marque, des produits ou des services. Le contenu doit être informatif, facile à appréhender, et surtout utile. L’utilisateur doit se sentir bien, à l’aise dans l’univers qui lui est proposé. Il s’agit d’optimiser « l’utilisabilité », l’ergonomie du site pour éviter les “coutures”, les frictions, les frustrations.

Bien choisir les mots et le ton à adopter

Ses phrases, mots, recommandations doivent prendre en considération la “voix” et le “ton” de l’entreprise : le « Tone of Voice ». En effet, ce sont les mots, associés à une conception utile, qui vont faciliter l’utilisation et vont guider l’utilisateur sur l’interface. Il est fondamental pour l’UX writer de choisir le Tone of Voice approprié à l’entreprise en prenant en compte certains critères afin de fidéliser ses utilisateurs et augmenter le trafic.

Tone of Voice : qu’est-ce que c’est ?

Tone of Voice

Illustration RSO – Dribbble

Il s’agit de la « voix » que l’entreprise empreinte pour communiquer ses valeurs et/ou sa vision à sa cible et en quoi cela influence la façon dont celle-ci perçoit le message. Le Tone of Voice renseigne l’audience cible sur le type de contenu qui peut être drôle, sérieux ou formel et là, on parle de ton. Cela varie d’une entreprise à une autre et dépend de son activité, du type de produit et du public cible.

L’UX Writer endosse différentes missions

Voici les principales :

  • Formaliser les éléments du discours d’une interface : micro-contenus, labels, messages d’erreurs…,
  • Unifier la voix de l’entreprise (Cf. tone of voice) dans tous ses points de contact,
  • Mettre en scène des concepts et des fonctionnalités complexes dans une narration autour du produit ou du service (product narrative),
  • S’appuyer sur des données d’analyse d’audience pour mesurer l’impact du contenu sur l’usage et proposer des optimisations,
  • Créer et maintenir un guide de style.

Ces contenus sont produits pour de multiples supports tels que le Desktop, les applications mobiles, les sites web et mobiles, les interfaces de consoles de jeux, les montres connectées.

L’UX Writer : auteur de la microcopie

Les textes rédigés par l’UX writer sont notamment les messages d’erreur(s), les indications des formulaires de contact, les notifications, les labels sur les boutons, le texte des formulaires… En 2009, Joshua Porter a créé un nom pour ces courtes phrases, à savoir microcopy, ou microcopie, voire microrédaction en français.

Il donne sa définition de la microcopie :

« c’est une phrase courte, une expression, quelques mots, un seul mot. (…) La microcopie répond à une question spécifique que les gens se posent et à leurs préoccupations ».

On assimile souvent l’UX Writer à la microcopie. Cette définition est cependant trop réductrice. L’UX Writer doit aussi comprendre l’état émotionnel des utilisateurs pendant l’accomplissement des tâches. Il ne s’agit pas seulement d’écrire les quelques mots associés aux composants de l’interface.

L’UX Writer écrit des micro-contenus, c’est-à-dire les contenus et phrases qui composent une interface web ou mobile. En voici quelques exemples :

  • Les notifications,
  • Les call-to-action,
  • Les formulaires,
  • Les menus déroulants,
  • Les titres et sous-titres,
  • Les landing pages,
  • Les infographies,
  • Les pages 404,
  • Les messages d’erreur,
  • Le wording ou la “micro-copy” (micro-messages)…

The craft of words macrocopy - By the Standardistas« Les mots, en tant qu’éléments de design, jouent un rôle fondamental dans la construction de notre perception émotionnelle et consolident les intentions visuelles du design”.

The Craft of Words, part 1, Macrocopy
By the Standardistas

 

Page erreur 404 Red SFR

Exemple de page 404 bien optimisée pour l’UX de Red by SFR

La page 404 est souvent un moment déplaisant à vivre. L’UX writer va transformer cette expérience négative en opportunité pour tisser un lien avec l’utilisateur et partager un moment complice avec lui.

Lire à ce sujet notre article : Concevoir une bonne page 404 en 8 conseils

Exemple de Call to action très impactant pour la Fnac & Samsung

Dans cet exemple de CTA, la Fnac respecte les bonnes pratiques. L’E-mailing a pour objectif de nous faire commander le dernier smartphone de chez Samsung. Le Call-to-Action en blanc sur noir est visible, il est incitatif et décrit clairement la valeur ajoutée. En pré-commandant le smartphone, nous bénéficierons d’une paire d’oreillettes bluetooth : très alléchante !

Lire à ce sujet : La bonne ergonomie des “call to action” (CTA), conseils pour concevoir les boutons d’action

Les pré-requis pour devenir UX Writer 

Comme nous l’avons vu précédemment, L’UX Writer a une approche orientée rédaction mais également design et surtout taux de conversion. Ce qui nécessite, chez ce professionnel des mots, d’excellentes capacités rédactionnelles, une aisance en communication et une large connaissance de l’univers du digital. Il doit aussi avoir des qualités humaines telles que l’empathie, la curiosité, l’humilité et l’esprit critique afin de maîtriser le parcours de l’utilisateur.

  • Expérience en communication ️

Du journalisme, à la rédaction technique ou scientifique, en passant par les relations publiques, la rédaction publicitaire ou des domaines connexes ; toutes les expériences en communication sont intéressantes et formatrices pour faire ou devenir un bon UX Writer.

  • Adaptation et créativité

Avoir une plume claire et qui va dans le sens de l’utilisateur. Sur chaque projet, chaque sujet l’UX Writer devra adapter son contenu. Ce métier passe aussi par la nécessité d’être créatif : savoir se réinventer sans cesse, proposer de nouvelles idées, de nouveaux axes… jusqu’à trouver LE bon mot. Le souci du détail est sans aucun doute la madeleine de l’UX Writer.

  • Capacité de synthèse et d’analyse

L’UX Writer doit être en capacité de synthétiser de nombreuses idées et données afin de ne pas créer d’ambiguïté auprès de l’utilisateur et de les convertir en une copie effective.

  • Proactivité, collaboration et inclusivité

L’UX Writer prend des décisions en accord avec son équipe UX. Il faut les bons mots, ceux qui font mouche, ceux qui transmettent à la fois le message auprès de l’utilisateur et qui respectent la volonté de la marque, tout en guidant la communauté.

L’UX Writer est capable d’appréhender les problèmes d’interfaces web, mobile, de résolution d’écrans, de taux de rebond, et de KPI. Sa vision et ses connaissances élargies lui permettront de proposer les mots en parfaite adéquation avec les objectifs que doit atteindre l’interface.

Formation pour devenir UX Writer

Envisager un cursus en Marketing & Communication Digitale voir en publicité (Sup de Co) ou encore en tant que concepteur rédacteur. Mais des études de lettres ou une formation digitale à l’Ecole du multimédia par exemple peuvent être une excellente base pour devenir UX Writer.

UX writer : un métier résolument tourné vers l’avenir

Amazon, Google, Dropbox, Apple et beaucoup d’autres ont intégré les savoir-faire de l’UX Writer. Bien que ce métier soit encore récent, L’UX writer est devenu en quelques années le binôme parfait de l’UX designer et peut-être la profession indispensable dans l’univers du digital. C’est un moyen unique d’instaurer un lien entre une marque et les utilisateurs de ses produits. De plus en plus, la rédaction UX devient aussi la priorité des startups, TPE et PME digitales qui ont compris l’importance des mots dans le potentiel de transformation des entreprises. Ce métier, et ses spécificités indispensables, sera sur les 10 années à venir, un must have au sein d’une équipe UX.

Ce qu’il faut retenir sur le métier d’UX Writer

  • La cohérence du supplément d’âme et de la compréhension : c’est son mantra.
  • Dans rédaction UX, il y a UX : l’empathie est tout aussi importante que la plume.
  • L’UX Writing : c’est la voix du produit !
  • C’est l’UX design d’il y a 10 ans, dans quelques années, on se demandera comment on faisait sans.
  • Les pépites de l’UX Writing sur Twitter

Conclusion

L’UX Writer est donc, comme nous l’avons vu, bien plus qu’un simple rédacteur. Son intervention et sa collaboration avec l’équipe UX est capitale à l’entreprise et à l’utilisateur. Son rôle et ses missions lui donnent une place prépondérante et aujourd’hui indispensable à la bonne réussite d’un projet digital. L’UX Writer fait incontestablement la différence car ce sont eux et leurs mots qui guident la main de l’utilisateur. L’idéal classique de l’écriture, que Nicolas Boileau décrit dans ces célèbres vers de L’Art poétique : (…) « Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément » se traduit par la même préoccupation d’universalité dans les interfaces d’aujourd’hui. Le choix des mots y est un puissant vecteur de compréhension, de guidage et de mémorisation dans les interactions proposées par tous les types d’interfaces, qu’elles soient textuelles, graphiques ou vocales.

Bibliographie et webographie

Livre “UX Design et Ergonomie des interfaces”Notre guide de référence : UX Design et ergonomie des interfaces de Jean-François Nogier – 7ème édition, Dunod

Pour garantir le succès d’une application, celle-ci doit non seulement être utile mais également facile à utiliser. C’est la raison pour laquelle l’UX Design est devenu une étape incontournable dans la conception des produits numériques.

Cet ouvrage de référence s’adresse à tous les professionnels impliqués dans la conception et le développement d’applications. Depuis sa première édition en 2001 il a été lu, relu, exploité et utilisé par de très nombreux chefs de projet, développeurs et concepteurs d’interface. Conçu de manière pragmatique, il présente une méthode claire et efficace pour « penser UX Design » et vous aider à trouver des solutions pour vos projets.

À travers de nombreux exemples, vous y découvrirez des réponses aux questions que vous vous posez au fur et à mesure de la réalisation de vos applications, depuis le ciblage des utilisateurs, jusqu’aux choix graphiques, en passant par la conception du système de navigation et des éléments d’interaction.

Cette 7ème édition apporte une actualisation en profondeur du chapitre sur les méthodes de conception des interfaces (chapitre 7).

 

Le Livre UX writing - Le guide de la microcopieguide de la microcopie » par Kinneret Yifrah

L’UX writing est à l’écrit, ce que l’UX design est au visuel : l’art de choisir les mots ou les phrases d’une interface pour aider les utilisateurs d’un site pour que leur navigation soit la plus fluide et la plus agréable possible. Ces choix de rédaction concernent les instructions, les formulaires, les boutons, les messages d’erreur, la liste des FAQ…

L’UX writing (que l’on appelle aussi microcopy ou copy-writing) a pour mission d’humaniser les interfaces, et de replacer le langage au cœur des interactions utilisateurs/écrans.

Le but de ce livre est de donner les règles, les outils et les astuces pour y parvenir :

  • La première partie aidera les UX writers à trouver le ton juste en fonction de l’entreprise qu’ils représentent.
  • La deuxième partie montre comment susciter un engagement de la part de l’utilisateur.
  • La troisième partie traite d’ergonomie et d’accessibilité.

L’ouvrage est illustré d’exemples et d’encadrés de conseils.

UX Writing –  Quand le contenu transforme l’expérience de Gladys Diandoki

Une immersion complète dans les fondements théoriques et pratiques de l’UX Writing, enrichi d’exemples et d’expériences concrètes. Le livre de Gladys est un support idéal pour commencer votre voyage dans l’UX Writing et faire évoluer votre carrière vers le Content Design.

Jonathon Colman, Senior Design Manager chez HubSpot et ancien Lead Content Design chez Facebook

 

Podcast sur le métier d’UX Writer

Lire aussi :

Lexique :

Le KPI est un élément chiffré qui doit être déterminé avant le lancement d’une action, afin d’en évaluer les retombées et de déterminer le ROI (return on investment ou retour sur investissement).

Taux de conversion : Le taux de conversion désigne l’opération visant à déterminer le nombre de visiteurs d’un site ayant effectué une action par rapport au nombre de visiteurs total. Les actions prises en compte dans le calcul du taux de conversion se rapportent généralement à l’achat en ligne.

Commentaire