Aller directement au contenu

Application métier : avez-vous pensé aux tests utilisateurs ?

20/02/2019
0

Test utilisateur observation glace sans teint

Pour optimiser le design, l’ergonomie et l’utilisabilité de votre application métier, des tests utilisateurs doivent être pratiqués avec un prototype. Ces tests constituent une étape cruciale avant la mise en production et le lancement de votre solution métier. Or l’importance de l’étude utilisateur , au cœur de toute démarche UX, est trop souvent sous-estimée.

Quelle est l’utilité du test utilisateur ?

Dans un projet informatique, pratiquer un test utilisateur (dit aussi test d’utilisabilité) permet d’analyser les actions et objectifs de l’utilisateur d’un produit ou d’un service. Le concepteur, ou l’entreprise, s’imagine toujours comprendre les utilisateurs (clients, salariés ou collaborateurs). En réalité, qu’il s’agisse d’applications web, d’applications mobiles, d’un site ou d’un logiciel métier, il est impossible d’anticiper totalement les comportements des utilisateurs finaux.

Démarche test utilisateur

Photo Usabilis

Le test utilisateur est la pierre angulaire d’une démarche réellement UX. il est extrêmement précieux car il apporte des données aussi bien quantitatives que qualitatives. il éviter de s’appuyer sur des spéculations ou idées reçues de l’application à réaliser ou à refondre.

Faire tester son application métier apporte plusieurs avantages :

  • Appréhender les besoins des utilisateurs actuels ou potentiels
  • Identifier les problèmes d’UX et d’ergonomie de l’interface utilisateur
  • Détecter des opportunités d’optimisation ou d’innovation
  • Avoir un regard extérieur et objectif de l’utilisateur cible
  • Disposer d’une preuve pour faire les bons choix avec l’équipe (marketing ou services informatiques)
  • Gagner du temps (et de l’argent) en détectant les bugs assez tôt

A noter : le test d’utilisabilité est généralement pratiqué après le prototypage, à partir d’un support concret (maquette ou prototype) dans une démarche itérative. Cependant, pour être efficace, la méthode du test doit être préparée et bien conduite.

Comment mettre en place des tests utilisateurs ?

Test utilisateur Vue de la porte vitrée

Photo Usabilis

Le protocole du test doit être extrêmement rigoureux pour ne pas affecter les résultats, mais également recueillir le maximum de données à exploiter. L’utilisation d’une salle spécialement  équipée à cet effet apporte tous les gages d’un test utile et utilisable.

Pour mettre en place des tests utilisateurs, il faut d’abord recruter les bons participants. Le testeur doit être représentatif de la cible d’utilisateurs de l’application métier. C’est indispensable pour organiser une mise en situation fiable. Les principales étapes sont les suivantes :

  1. Construire un protocole de test adapté aux problématiques à traiter
  2. Préparer les conditions du test (lieu, date, matériel) en présentiel ou à distance
  3. Demander à l’échantillon d’utilisateurs de manipuler l’outil d’après le scénario d’usage
  4. Observer, interviewer, écouter et enregistrer les testeurs durant la réalisation des scenarii
  5. Analyser et interpréter les rapports de tests pour prioriser les problèmes à corriger

La réussite du test utilisateur tient surtout aux choix méthodologiques effectués (rigueur du protocole, support du test, etc.), bien plus qu’à la quantité de testeurs choisis. C’est ainsi qu’il sera possible de résoudre les défauts ergonomiques identifiés, et de concevoir une meilleure expérience utilisateur pour votre application métier. Rappelons également que ces tests visent à évaluer le degré d’utilisabilité de votre outil métier, et non la capacité de l’utilisateur à s’en servir.

Qui va mettre en place les tests utilisateur ?

Le test utilisateur est l’une des étapes d’une démarche UX. Il incombe donc à l’UX Designer de préparer ces tests selon un protocole rigoureux, adapté aux objectifs de l’application à analyser ou à concevoir. Il peut s’agir de tester une application existante pour envisager sa refonte, ou bien valider ou exclure des hypothèses. Le métier d’UX designer consiste plus globalement à concevoir le contenu de l’outil avec les équipes concernées afin de proposer une meilleure expérience utilisateur. À partir de méthodes telles que l’étude ethnographique et la méthode des personas, l’UX designer s’intéresse à l’humain derrière l’interface. C’est ainsi qu’il peut définir les interactions avec l’application métier. L’UX designer Hélène Zuili définit les qualités de son métier :

  • L’écoute, l’attention aux autres et la curiosité
  • La capacité de travailler en équipe et l’Agilité

Les tests utilisateur menés en interne ou confiés à une agence spécialisée ?

Certaines entreprises disposent de leur propre département UX. Elles mènent dans ce cas des tests par elle-mêmes comme on le voit plus bas dans cette vidéo de Prestashop. Elles peuvent dans certains cas solliciter une agence spécialisée pour compléter leurs analyses ou apporter un soutien méthodologique. Dans la plupart des cas, les commanditaires n’ont ni l’expérience ni l’équipement pour mener des tests en internes. Ils sollicitent alors une agence qui propose cette prestation séparément, ou bien un accompagnement UX plus complet selon les besoins.

Les études utilisateurs que nous menons chez Usabilis

Nos tests utilisateurs s’intègrent dans une démarche globale centrée utilisateurs. Pour rendre votre solution métier plus performante, intuitive et agréable à utiliser, nous menons un test utilisateur UX et un audit ergonomique. Le but est d’obtenir des mesures pour la conception d’une interface en parfaite adéquation avec les besoins de vos équipes de travail.

Test utilisateur salle observation

Photo Usabilis

Test utilisateur et audit ergonomique, deux méthodes que nous privilégions chez Usabilis afin de s’appuyer sur des données objectives pour construire l’UX

Quelle est la différence entre un test utilisateur UX et un audit ergonomique ?

L’audit ergonomique diffère du test utilisateur puisque les utilisateurs ne participent pas (encore). Un expert, ergonome, analyse l’interface de l’application à partir des critères et règles d’ergonomie. L’audit repose, par exemple, sur les critères ergonomiques de Bastien et Scapin ainsi que les heuristiques de Jakob Nielsen.

Audit ergonomique UX

Photo Usabilis

L’audit ergonomique apporte de précieuses information sur l’interface, mais il n’a pas vocation à se substituer au test utilisateur

Les recherches préalables (interview utilisateur, focus group, etc.) ont permis de dresser le profil de l’utilisateur final et d’avoir une idée de son parcours sur votre application (modélisation de la tâche). L’évaluateur va tâcher de comprendre quels sont les points de frictions (pain points) et difficultés auxquels va être confronté l’utilisateur face à l’interface. Les problèmes vont être structurés selon le degré d’importance (bloquant, gênant ou juste ennuyant) afin d’établir un rapport.

L’audit ergonomique débouche sur des recommandations générales visant à améliorer le logiciel (ou toute autre solution numérique ou digitale). Cette analyse ne se substitue pas aux tests utilisateurs mais permet d’accroître son efficacité. En résumé, des problèmes d’utilisabilité ont été détectés de manière objective, mais l’appréciation des utilisateurs finaux reste déterminante.

Le “test de perception”, première étape du test utilisateur

Nous pouvons aussi organiser un test de perception rapide, parfois en première partie des tests utilisateurs. Le test de perception sert à savoir comment l’utilisateur comprend votre solution logicielle et le vocabulaire choisi, même à partir d’une maquette papier. Toutefois, comparativement aux tests utilisateurs, il manque la dynamique de l’interaction.

Concrètement, voici ce qui caractérise notre méthodologie lors des tests d’utilisabilité :

  1. Définir les objectifs du test en collaboration avec les responsables
  2. Construire le protocole de test permettant de valider les objectifs et de répondre aux questions des prescripteurs
  3. Constituer les panels de profils assurant la fiabilité du test
  4. Déterminer un scénario d’usage qui correspond au contexte réel d’utilisation
  5. Faire tester l’application en présence d’un ergonome spécialiste des interfaces
  6. Enregistrer les tests que l’utilisateur mène individuellement
  7. Fournir un rapport de test utilisateur détaillé avec des solutions pratiques

Les tests peuvent se dérouler dans nos salles équipées ou sur le lieu de travail de l’utilisateur. Pendant le processus, l’observateur met en confiance chaque utilisateur tout en restant neutre. Après analyse des données, les responsables du projet disposent d’un livrable illustré avec des propositions concrètes pour corriger les problèmes d’ergonomie du logiciel et offrir une meilleure UX.

Test utilisateur Usabilis

Photo Usabilis

Un test utilisateur mené ici dans nos salles équipées, peut tout aussi bien être réalisé en situation (lieu de travail, bureaux, hall de gare ou d’aéroport, en mobilité etc.) dans la cas d’une application métier

Test utilisateur à distance

Photo Usabilis

Le test utilisateur à distance est une alternative lorsqu’il est difficile de le réaliser en présentiel

Conclusion

Donner aux utilisateurs la possibilité d’exprimer et de formaliser leurs attentes permet de développer rapidement une application métier efficace. Une solution métier qui correspond aux besoins en termes de performance, d’ergonomie et d’utilisabilité apporte un retour sur investissement et un mieux-être pour les collaborateurs. Les problèmes auront été résolus en amont, les coûts de formation seront réduits et les risques minimisés. Pensez aux tests utilisateurs avant de lancer votre application métier ! D’une part, cette démarche participative, menée par un expert UX, facilite un développement logiciel en mode Agile. D’autre part, vous maximisez vos chances de satisfaire les utilisateurs finaux avant la mise en production de l’outil informatique.

Lire aussi

Commentaire