Aller directement au contenu

UX Design et Design Thinking, différences et similitudes

25/08/2021
0

UX Design et Design Thinking, différences et similitudes

Source : illustration Aron Vellekoop León

Le Design Thinking est une démarche d’innovation basée sur la résolution de problèmes alors que l’UX Design consiste à concevoir et optimiser l’expérience utilisateur. Il y a de grandes similitudes et quelques différences entre les deux démarches.

Des champs d’application spécifiques

L’objectif du Design Thinking consiste à trouver des solutions innovantes à des problèmes dont l’utilisateur est conscient ou non. L’UX Design se concentre quant à lui sur l’expérience utilisateur (User eXperience), son ressenti lors des interactions avec une interface utilisateur, un dispositif, un service, une entreprise, etc. Son objectif est la qualité de l’expérience utilisateur vécue. Dans les deux cas, il s’agit d’une approche centrée utilisateur.

UX Design et Design ThinkingSource : illustration Pawel Olek (Dribble)

Le Design Thinking et la résolution de problèmes

Le Design Thinking, que nous nommerons aussi DT, adopte l’état d’esprit et la boîte à outils du designer UX pour proposer une innovation. Cette démarche créative peut s’appliquer à une multitude de domaines sans aucun rapport avec les interfaces homme-machine (IHM) tels que les problèmes de nuisances sonores, les problèmes de transports dans les grandes villes ou les problèmes d’accès à la culture par exemple.

Design thinking état d'espritLe Design Thinking : un état d’esprit ?

Le DT est un état d’esprit à adopter pour innover, grâce à une meilleure compréhension de l’utilisateur. Tim Brown, président d’IDEO et fondateur du DT explique, en 2008, dans la Harvard Business Review :

« Design Thinking can be describes as a discipline that uses the designer’s sensibility and methods to match people’s needs with what is technologically feasible and what a viable business strategy can convert into customer value and market opportunity. »

Soit en français :

« Le Design Thinking peut être décrit comme une discipline qui utilise la sensibilité et les méthodes du designer pour faire coïncider les besoins de la population avec ce qui est faisable technologiquement, et ce qu’une stratégie commerciale peut convertir en valeur pour le client et en opportunité de marché. »

Design thinking état d'espritSource : illustration Irene Neyman (Dribble)

L’UX Design se concentre sur l’expérience utilisateur

En tant que discipline, l’UX Design désigne la conception d’un produit ou service – souvent une interface – qui puisse procurer une expérience exceptionnelle à l’utilisateur. Voyons ce qu’en disait Don Norman.

“UX Design in the Real World” Don Norman at Convey UX in Seattle

Une même approche centrée sur l’utilisateur

En Design Thinking et en UX Design, la conception est centrée sur l’utilisateur (User Centered Design / UCD) ou centrée sur l’humain (Human Centered Design / UCD). L’économie industrielle traditionnelle partait du produit, rendu réalisable par l’innovation technologique, pour l’imposer aux consommateurs. Au contraire, la conception centrée utilisateur postule qu’un produit doit répondre aux besoins des utilisateurs pour être adopté.

Approche centrée utilisateurSource : illustration tubik (Dribble)

Ces méthodologies se sont développées dans les années 1990, avec l’essor des nouvelles technologies. Don Norman, Jakob Nielsen ou encore Ben Shneiderman ont fait d’importantes recherches sur le sujet. Des normes ont été développées en ergonomie informatique, ou ergonomie des interfaces, avec les bonnes pratiques à mettre en œuvre.

Des principes clés communs

Des principes-clés s’appliquent au Design d’expérience utilisateur et au Design Thinking :

  • Penser aux utilisateurs en amont du projet: leurs tâches, leur environnement
  • Les faire participer activement au processus
  • Travailler en équipe pluridisciplinaire
  • Itérer les solutions jusqu’à satisfaire l’utilisateur

Processus itératif en 3 grandes phases

Le processus itératif, toujours dans un design centré utilisateur, se concrétise en trois grandes phases :

  1. L’analyse des attentes et besoins de l’utilisateur final pour déterminer notamment les spécifications fonctionnelles de l’interface graphique
  2. La conception, c’est-à-dire l’élaboration d’une maquette ou le prototypage
  3. L’évaluation, principalement avec des tests d’utilisabilité, pour améliorer l’expérience utilisateur

Design thinking - Systems thinking
Le Design Thinking peut permettre de concevoir une meilleure expérience d’une interface utilisateur (User Interface / UI). Le DT est aussi utilisé pour améliorer la qualité des interactions entre les utilisateurs et des points de contact (Experience Design). Enfin, l’utilisation du DT sert à proposer des services innovants à différentes catégories de personnes : utilisateurs, consommateurs, collaborateurs, clients, etc.

Pour résumer, c’est une approche, comme peut l’être le Systems Thinking. Dans la pensée systémique, le seul moyen de résoudre le problème est d’adopter un point de vue global. En effet, la situation est trop complexe pour être appréhendée autrement. Design Thinking et System Thinking sont des démarches d’innovation, des philosophies pourrait-on dire, avant d’être des méthodes.

Lire aussi notre article : Qu’est-ce que le design systémique ?

Les étapes du Design Thinking et le processus UX Design

Le Design Thinking se déploie en étapes clé, variant fortement selon leur l’origine du modèle :

  • Rolf Faste : Définir (le problème), Rechercher, Imaginer, Prototyper, Sélectionner, Implémenter, Apprendre.
  • IDEO/Deloitte: Comprendre et observer, synthétiser, visualiser, prototyper, évaluer et peaufiner, implémenter
  • British Design Council: Découvrir, Définir, Développer, Délivrer
  • School Paris: Inspiration (comprendre, observer, POV/Point of View), phase d’idéation (idéer prototyper, tester), implémentation (storytelling, pilot, business model)
  • Jeremy Gutsche: Définir, Imaginer, Synthétiser, Prototyper, Tester
  • Dschool ou d.school (Stanford Design School) : empathie, définition, idéation, prototype ou maquettes, test
  • Tim Brown: Inspiration, idéation, implémentation
  • Nielsen Norman Group: empathie, définition, idéation, prototypes, tests, implémentation

Toutes les parties prenantes au projet sont invitées puisque le principe est d’aider chacun à user de créativité. L’approche centrée sur l’utilisateur est itérative. La nécessité de tâtonner, la possibilité d’échouer, et même la recherche farfelue d’idées sont encouragées. C’est ce que Mélo, Designer d’expériences, explique dans la vidéo UX Design vs. Design Thinking. Elle part notamment du modèle en double diamant (Découvrir, Définir, Développer, Livrer) en tant que processus de conception.

https://www.youtube.com/watch?v=kUYr42Lf97M

De la recherche utilisateur – où être empathique est indispensable – à la réalisation des tests utilisabilité (ou tests utilisateurs), le Design Thinking et le processus de conception UX Design montrent des similitudes évidentes. On les retrouve dans cette infographie UX Design Process.

UX Design process
Les outils permettant de créer des expériences utilisateurs y sont précisés à chaque étape du processus avec, entre autres :

Cependant, le DT est particulièrement intéressant lorsque les problèmes sont complexes et les enjeux importants.

Le métier d’UX Designer et le Design Thinker

L’UX Designer va, par exemple, créer, améliorer ou évaluer les interfaces, à partir de critères tels que l’ergonomie ou l’utilisabilité, l’attractivité ou la désirabilité, etc. Comme l’ergonome IHM, le concepteur UX cherche à adapter l’outil à l’activité de l’utilisateur… Ce qui le conduit à proposer des solutions. Les UX Designers allient études ethnographiques (études sur le terrain), analyse de la concurrence, parcours utilisateur / client / usager etc., pour aider l’entreprise à comprendre ses clients et ainsi offrir une expérience utilisateur ou une expérience client mémorable. Le Design d’expérience utilisateur englobe une multitude de disciplines et de pratiques :

  • Architecture de l’information
  • Graphisme
  • Branding (image de marque)
  • Design d’interaction, etc.

Fields of User Experience Design
Les formations sont encore peu nombreuses quoique en augmentation. On peut passer par une école de design, une école multimédia, suivre un mastère design UX UI ou encore opter pour la formation UX Usabilis

Certification UX-Designer - Usabilis

Public concerné : Toute personne intervenant dans la conception d’interface.

Durée : 10 jours (soit 70 heures)

Prix : 4 990 €

Prochaines dates : 16-17 et 22-23-24 septembre / 18-19-20 octobre / 9-10 novembre 2021 (à distance)

Formation Design Thinking

Public concerné : Chef de projet, responsable marketing, responsable innovation, manager opérationnel ou fonctionnel souhaitant comprendre les concepts du Design Thinking.

Durée : 2 jours (soit 14 heures)

Prix : 812 €

Prochaines dates : 11-12 octobre 2021 (à distance)

Le Design Thinking s’enseigne à la d.school de Stanford depuis 2005. La School of Design Thinking de Postdam University (Allemagne) a ouvert ses portes en 2009, etc. Des formations au Design Thinking sont aussi proposées en école de commerce, dans les Business Schools… et auprès des professionnels de l’éducation nationale, pour pousser les élèves à réfléchir sur des enjeux de société (la pollution, le réchauffement climatique…). Le principe novateur du DT tient dans la possibilité, donnée à chacun, de devenir créatif en endossant le rôle de designer.

Design Thinking, UX et culture d’entreprise

L’architecte de l’expérience utilisateur chez Apple, Donald Norman, connu pour être l’inventeur de l’UX, a commencé par critiquer le DT avant de se raviser. Initialement, la « pensée design » lui apparaissait comme un mythe utile aux bureaux d’études et aux agences de design. Quelques années après, Norman constate que des (apprentis) spécialistes – étudiants en design, designers, ingénieurs, etc. – appliquent des principes sans les remettre en question. D’après lui, oui, adopter « l’esprit design » permet de développer une pensée créative. Toutefois tous les designers ne seraient-ils pas censés l’utiliser ?

Le DT a donné une autre image du design dans diverses sphères professionnelles, dont des petites et grandes entreprises. La confusion entre UX Design et UI Design est encore fréquente. On pense souvent que les designers sont là pour concevoir des objets élégants ou habiller l’interface de jolies couleurs. Le DT révèle l’objectif du design, à savoir comment quelque chose fonctionne, comme le disaient Dieter Rams et Steve Jobs.

Néanmoins, dans nombre d’entreprises, le Design Thinking n’a pas donné les résultats escomptés. Le processus, en tant que levier de créativité, a été bien adopté. Mais, en France surtout, beaucoup d’organisations ont gommé la dimension itérative et le droit à l’échec comme vecteur d’apprentissage, tous deux prônés par le DT. Malgré tout, le DT a contribué à donner une autre image du rôle du designer. Des entreprises essaient aussi de faire face à certaines problématiques en organisant un atelier de Design Thinking ou d’UX Design.

La présentation de Mathieu Gioani, Innovation & Design Manager, montre comment les Products Owners (PO), peuvent s’approprier le DT et l’UX pour résoudre leurs principaux challenges :

  • Réaliser des produits
  • Fédérer l’équipe de développement
  • Anticiper les problèmes

Conclusion

L’UX Design sert souvent à concevoir un produit numérique de manière à offrir la meilleure expérience utilisateur. Le Design Thinking est un processus d’innovation, une démarche de co-création et un état d’esprit. L’objectif principal est de résoudre un problème qui ne relève pas nécessairement du design, ni du digital. Les deux pratiques sont complémentaires et user centric. L’utilisateur, voire l’humain, est toujours au cœur de la démarche de design. Il est donc possible de faire du design thinking sans faire de l’UX design, mais faire de l’UX design sans avoir un état d’esprit Design Thinking, c’est prendre le risque de se couper de toute possibilité d’innover.

Bibliographie

Livre “UX Design et Ergonomie des interfaces”Sur un tel sujet, notre manuel de référence s’impose !

UX Design et Ergonomie des Interfaces, de Jean-François Nogier – 7ème édition – Dunod

Le livre “UX Design et Ergonomie des Interfaces” s’adresse à tous les professionnels impliqués dans la conception et le développement des applications digitales. Qu’il s’agisse d’applications mobiles ou tactiles, de logiciels ou de sites web, cet ouvrage sur l’UX design et l’ergonomie des interfaces est utilisé quotidiennement par les éditeurs de logiciels, responsables R&D, directeurs marketing, chefs de produit, designers et, bien sûr, les ergonomes UX ou UI.

“…Ouvrage est très structuré … il est lui-même bien illustré, avec une maquette remarquable de clarté mettant parfaitement en valeur les différents niveaux de texte….” Le Monde informatique.fr

Lire aussi :

Découvrir :

Notre méthode de Design Thinking

Commentaire