Audit ergonomique

Réaliser un audit ergonomique afin de repérer les problèmes d’utilisabilité

L’audit ergonomique, appelé aussi évaluation ou inspection ergonomique, consiste à examiner chacunes des pages du site web ou des fenêtres du logiciel pour repérer précisément les problèmes d’utilisabilité.

Avantages

  • L’intérêt de l’audit ergonomique est son degré de détail. Il garantit une analyse exhaustive de l’ensemble du logiciel.
  • Cette méthode est un bon moyen pour identifier les principaux problèmes d’utilisabilité. Elle ne remplace pas un test d’utilisabilité. Mais elle permet au test d’utilisabilité d’être plus efficace car mieux préparé.

Inconvénients

  • L’audit ergonomique présente l’inconvénient de ne pas se faire en situation réelle.
  • Il s’appuie uniquement sur le jugement de l’évaluateur qui ne rejoint pas toujours celui de l’utilisateur.

Mode opératoire

L’audit ergonomique consiste à passer en revue chacun des éléments de l’interface. L’évaluateur vérifie que chaque élément respecte un ensemble de critères ergonomiques, appelé « grille de critères« .

Audit ergonomique mode operatoire

L’audit ergonomique consiste à évaluer chacun des éléments du logiciel ou du site web vis-à-vis d’une grille de critères ergonomiques. Différentes grilles de critères permettent d’évaluer l’utilisabilité d’un logiciel:

  • L‘index of usability de l’Université de Purdue. Gary Perlman propose une version web de ce questionnaire.
  • Le guide ergonomique de Dominique Scapin. Le guide complet est disponible sur le site Interaction.
  • La grille construite sur la base de la norme ISO 9241. Une version de démonstration du questionnaire, appelé IsoMetrics, est proposée sur le site de l’Université d’Osnabrück.

Cependant, il est parfois utile de se construire sa propre grille en prenant en compte également les particularités de l’application et le profil de l’utilisateur. Par exemple, une grille spécifique a été développée dans le domaine de la navigation aérienne: ATC Human Factors Checklist. L’audit peut aussi ne s’appuyer que sur l’expertise de l’évaluateur et sa connaissance de systèmes équivalents. On parle alors d’inspection heuristique pour laquelle les critères ergonomiques appliqués ne sont pas explicitement énoncés. Il est préférable de mener ce type d’audit à deux afin de confronter les points de vue et d’obtenir une meilleure couverture des problèmes. Le résultat de l’audit est une liste de problèmes. Les évaluateurs attribuent à chaque problème un degré de sévérité. Un problème est jugé plus ou moins grave selon son influence sur la performance de l’utilisateur.

  • Mineur : il ne nuit pas à l’exactitude dans la réalisation de la tâche mais ralentit l’utilisateur.
  • Majeur : il rend difficile la réalisation correcte de la tâche et accroît le risque d’erreur.

Exemples de grilles d’évaluation

Les deux check-lists suivantes peuvent servir à identifier rapidement les principaux problèmes d’utilisabilité. Courtes, elles sont faciles à employer mais elles ne permettent pas de rentrer dans les détails. Le première grille, inspirée de [Nielsen 93], s’applique plus particulièrement aux logiciels :

  • Le dialogue est-il simple ?
  • Le langage utilisé est-il celui de l’utilisateur ?
  • Le travail de mémorisation est-il minimal ?
  • La présentation et le dialogue sont-ils cohérents ?
  • Les retours sont-ils visibles ?
  • Les sorties sont-elles explicites ?
  • Existe-t-il des raccourcis ?
  • Les messages d’erreur sont-ils explicites ?
  • Les erreurs sont-elles évitées ?
  • Existe-t-il une aide ?
  • Le logiciel est-il documenté ?

La seconde concerne les sites Internet [IBM 99] :

  • L’objectif du site est-il clair ?
  • L’audience du site peut-elle clairement s’identifier ?
  • Le site est-il utile et pertinent pour ce public ?
  • Le site est-il intéressant et attirant ?
  • Le site permet-il aux visiteurs de réaliser toutes les tâches qu’ils veulent accomplir ?
  • Les visiteurs peuvent-ils accomplir facilement ces tâches ?
  • Le contenu et l’organisation des informations sont-ils cohérents avec l’objectif du site ?
  • L’information importante est-elle facile à trouver ?
  • Toutes les informations sont-elles claires, faciles à comprendre et à lire ?
  • Le visiteur sait-il toujours où il est et comment faire pour aller où il veut ?
  • Le graphisme est-il agréable ?
  • Les pages se chargent-elles suffisamment vite ?

Vous trouverez d’autres check-lists, dont une check-list complète (112 critères) permettant d’évaluer l’ensemble du processus de conception d’un site, dans notre livre « Ergonomie des interfaces ». En savoir plus : Pour tester l’utilisabilité, G. Perlman propose plusieurs questionnaires en ligne.

Audit ergonomique

Pour améliorer rapidement l’ergonomie de votre interface, nous réalisons un audit ergonomique de votre site ou de votre logiciel.

Notre expertise en étude utilisateurs