Aller directement au contenu

Design collaboratif ou codesign

05/03/2019
0

Définition Design collaboratif

Le Design collaboratif encourage la co-conception d’un produit ou service. Ce codesign fait appel à différentes compétences, en interne et/ou en externe. Participatif, le design collaboratif favorise la communication et l’adhésion à un projet. Cette démarche débouche aussi sur une compréhension partagée de l’expérience utilisateur.

Qu’est-ce que le Design collaboratif ?

Même sans être un spécialiste du design, chacun peut contribuer au processus créatif de conception d’un produit ou d’un service. Voilà globalement la définition du design collaboratif (collaborative design en anglais). Autrement dit, en interne, les développeurs, Product owner, Product manager, etc. collaborent avec les designers.

La méthode de travail du design collaboratif rompt donc avec le travail en silos et les problèmes posés par ce modèle d’organisation vertical.

Travail en silos

Source : Améliorer la coopération au travail : on n’a pas tout essayé !

Le manque de communication dans l’équipe entraîne en effet souvent une perte de temps et des problèmes de cohérence, d’où un impact négatif sur l’expérience utilisateur. À travers leurs compétences et leurs spécialisations, tous les membres de l’équipe ont une vision différente et intéressante du produit ou du problème à résoudre. Par exemple, le développeur est compétent pour juger de la faisabilité technique d’une solution design bien avant l’étape du développement.

Codesign ou design collaboratif

Le codesign, ou comment mobiliser les équipes, internes et/ou externes dans une démarche collaborative

Le co-design peut également compter sur des personnes extérieures à l’entreprise, qu’il s’agisse d’une communauté d’utilisateurs, de consommateurs, ou d’un partenariat avec d’autres professionnels (designers ou non). Léa, UX Designer, montre comment la démarche du design collaboratif, via des workshops, aide à mieux construire l’expérience utilisateur au sein de la petite équipe de PrestaShop.

Il est intéressant de comparer cette présentation à celle d’Emmanuel, Scrum Master qui revient sur son expérience de design collaboratif chez Paypal. Sa difficulté initiale consiste à gérer des UX Designers, VX (visual experience) Designer, etc. répartis dans plusieurs pays. Avec des outils de plus en plus adaptés aux échanges d’informations, le design collaboratif permet de partager des connaissances et de discuter de l’élaboration du produit au fur et à mesure. De la détection d’un problème à la remise d’un livrable, le travail d’équipe est ainsi plus Agile, itératif et rapide.

Dans les deux présentations, les designers ont appliqué une méthodologie Lean UX, donc un processus collaboratif en Design sprints.

L’empathie : se mettre à la place des utilisateurs

En UX Design et dans tout processus créatif, l’empathie est une qualité essentielle. Elle permet de comprendre les besoins et les usages des utilisateurs, usagers ou clients.

Attention cette vidéo est un peu rude, âmes sensibles s’abstenir !

En design collaboratif, l’empathie s’applique également à la sphère professionnelle. La collaboration implique une forme de mise en danger pour les parties prenantes. Le non designer doit oser s’exprimer voire émettre des critiques sans être expert dans son domaine. Le designer est contraint de dépasser son égo et d’accepter la remise en question de ses travaux. Même entre designers, la culture graphique et les influences peuvent être opposées. Cependant, c’est également un moyen d’accroître ses compétences et d’évoluer au lieu de se reposer sur ses acquis.

La démarche collaborative offre de nouvelles perspectives sur un problème ou un projet donné. Ce changement d’angle de vue est souvent vecteur de progrès collectif, de changements et d’innovation collective. Le Design System et le design de services, par exemple, sont des approches fondées sur un travail collaboratif où sont réunies des expertises variées. Durant la dernière décennie en particulier, l’image du créatif travaillant au solo s’est effacée progressivement pour laisser place à un design empathique et participatif. C’est toutefois au designer d’organiser et de conduire des sessions design, réunions, workshops ou ateliers de design collaboratif.

Atelier de design collaboratif

Atelier de design collaboratifAtelier de design collaboratif : le lieu, l’ambiance et l’état d’esprit sont déterminants pour laisser émerger la créativité
Crédit : Unsplash

En théorie et en pratique, la méthodologie pratique du design collaboratif évoque la conception participative (participatory design), ou conception coopérative (cooperative design). Dans les deux cas, chacun est expert dans son domaine et invité à s’exprimer à toutes les étapes du processus de conception. En conception participative, l’utilisateur est jugé maître de son expérience et de ses besoins qu’il communique au designer. En design collaboratif, les collaborateurs témoignent également de leur ressenti au regard de leur expertise. Quoi qu’il en soit, l’objectif n’est jamais de pousser les participants à faire le travail du designer. Il s’agit avant tout de les placer au cœur du processus de conception.

Les outils utilisés pour stimuler la créativité sont des supports visuels et tangibles : croquis, maquettes, cartes et cartographies (mappings), réalisation de sketchs (sketching), storyboard, kits d’outils 3D ou legos, etc. Outre sa palette d’outils UX, le designer anime l’atelier et facilite les échanges au sein de l’équipe. Voici des exemples de méthodes d’animation d’ateliers collaboratifs dans une démarche d’innovation Design Thinking.

Le Design studio

Le Design studio (ou “Design Charrette”), atelier de design collaboratif et participatif, est aussi fréquemment utilisé dans les groupes pluridisciplinaires. Designers, développeurs, Product manager, Business analyst, etc. se rassemblent dans un espace commun en se concentrant sur une problématique identifiée. Les solutions individuelles sont proposées sous forme de croquis, critiquées, redéfinies et enfin affinées de manière itérative.

Bénéfices et limites du design collaboratif

Pour résumer, les principaux bénéfices de cette collaboration sont les suivants :

  • Fédérer l’équipe autour de la conception de l’interface, du produit, etc.
  • Aider les participants à s’approprier le projet et à le défendre
  • Développer les compétences et l’empathie de chacun
  • Générer des idées et trouver des solutions à des problématiques design
  • Accélérer les étapes de la conception (objectifs, données, implémentation, prototypes, etc.)
  • Sensibiliser chacun à l’expérience utilisateur et donc l’améliorer

Néanmoins, certains paramètres sont à prendre en compte pour réussir ce processus :

  • Collaborer avec des experts aux compétences diverses
  • Limiter le nombre de participants (souvent moins de 8)
  • Bien définir le cadre et l’étendue du problème (scope)
  • Accepter de modifier les habitudes de travail en silos
  • Savoir orienter, avec neutralité, les discussions

Bien planifié et conduit, un atelier de conception collaborative aide également l’expert à s’extraire des stratégies abstraites. Le produit ou le service pourra alors correspondre réellement aux attentes des utilisateurs finaux, usagers, ou clients.

Bibliographie

Méthodologie de “ Design Collaboratif ” : une approche intégrative de Amandine Pascal, Catherine Thomas, Georges Romme. Cette proposition de méthodologie pour la conception d’une solution TIC a été conçue en 2009. Le document donne un angle historique intéressant en montrant le lien entre design collaboratif et volonté d’articuler connaissances théoriques et pratiques.

Conclusion

Le design collaboratif renvoie à une approche spécifique du processus de conception d’un service ou d’un produit. Les partenaires, clients extérieurs, consommateurs, etc., sont alors invités à collaborer au design en soumettant leurs idées, leurs critiques, leurs besoins ou encore leurs attentes. En fait, les participants pluridisciplinaires sont considérés comme des experts et impliqués dans un co-design. Cette démarche peut permettre aux concepteurs d’analyser différemment les problèmes, de saisir des opportunités, ou encore de mieux comprendre l’expérience vécue par l’utilisateur ou le client. En entreprise ou un agence, cette collaboration facilite aussi la communication entre les différents membres de l’équipe, en particulier entre les designers UX et les développeurs. Le design collaboratif génére également une meilleure adhésion de tous les services au projet, de sa conception à sa livraison.

Lire aussi :

Voir :

Commentaire