Aller directement au contenu

Qu’est-ce que le Design Sprint ?

10/05/2018
0

Design sprint définition source

Le Design Sprint est une méthode d’innovation inspirée par les principes du Lean Startup et du Design Thinking. Le Design Sprint vise à accélérer la résolution de problèmes et la créativité dans l’entreprise. L’objectif est de répondre aux besoins des utilisateurs et des clients rapidement et à moindre coût. Avec les Designs Sprints, en 5 jours, une petite équipe passe ainsi d’une problématique au test utilisateur d’un prototype.

Une définition du Design Sprint

Le Design Sprint est un processus de création conçue pour les start-ups et les grandes entreprises. L’idée novatrice du Design Sprint est d’imposer une contrainte temporelle pour réduire les risques et incertitudes liés à l’innovation. Par définition, le Design Sprint repose donc sur des délais brefs. 5 jours, telle est la durée prévue initialement pour obtenir un premier prototype d’un produit et les retours d’expérience des utilisateurs. Pour y parvenir, cette méthode mélange différentes techniques d’idéation, de stratégie business, et de conception centrée sur l’utilisateur (user centered design).

Dans cette vidéo, Jake Knapp de GV’s, propose une introduction ultra-rapide du processus de sprint. La grande idée avec le sprint est de construire et de tester un prototype en seulement cinq jours. C’est un peu comme se projeter dans le futur afin de voir comment les clients réagissent avant d’investir tout le temps et tout le temps nécessaire à la construction d’un produit réel.

Pourquoi utiliser la méthode du Design Sprint ?

  • Pour obtenir un résultat immédiat
  • Pour tester le potentiel d’un concept sans avoir à investir dans le développement
  • Afin de stimuler la créativité et exploiter les meilleures idées
  • Cela permet aussi de limiter les risques
  • Il est possible de réorienter le projet si nécessaire
  • Cela permet de maximiser le retour sur investissement
  • Enfin, ces avantages incitent les investisseurs de financer le projet

Lorsque les clients comprennent les apports d’une telle méthode (agile ou sprint), c’est magique !

Design Sprint Budget fixe pour projet flexible ComitStrip

Sprint Design, itérations, méthode agile… et budget ! Commitstrip.com

Quelles sont les origines du Design Sprint ?

Le Design Sprint a été créé en 2010 par Jake Knapp, en partenariat avec Braden Kowitz et John Zeratsky, tous trois designers. Jake Knapp a été employé par Microsoft et Google, puis a intégré Google Ventures, plateforme d’investissements dédiée aux nouvelles technologies de Google. Inspiré par le Design Thinking d’IDEO et l’approche Agile utilisée dans la Silicon Valley, Jake Knapp élabore le processus d’innovation du Design Sprint, parfois appelé Google Design Sprint.

Google I/O 2014 – Le Design Sprint de Google Ventures

Le Sprint Design est un processus de prototypage et de test de n’importe quel produit ou service réalisé en 5 jours. En utilisant des exemples du monde réel, cette vidéo montre comment aller plus vite et augmenter l’efficacité globale et la satisfaction de toute l’équipe. Sont présentées des techniques pour des équipes de toute taille, du démarrage de deux personnes à la très grande entreprise.

Le but du designer est double : accroître la productivité de l’équipe et réussir la mise sur le marché de produits innovants. Jake Knapp résume ensuite sa méthode dans un livre : Sprint : How to Solve Big Problems and Test New Ideas in Just Five Days ? paru en 2016.

Quelle différence entre le Sprint Design et le Design Thinking ?

C’est une question qui revient souvent : en quoi le Design Sprint et le Design Thinking sont-ils différents ?

La réponse de AJ&Smart en vidéo avec une métaphore culinaire.

Comment se déroule un Sprint ?

Le Design Sprint comprend 5 étapes, une par jour, avec un rythme et des objectifs à atteindre imposés. Nous les illustrons avec les vidéos dédiées à chaque jour de la semaine.

Etapes Design Sprint

Les étapes du Design Sprint en 5 jours selon Jake Knapp et John Zeratsky

Phases et méthodes Design Sprint Google

Les différentes phases (Design Sprint Kit)

Jake Knapp et John Zeratsky, les initiateurs de la méthode, expliquent les activités de la journée et montrent des exemples d’un vrai sprint. Dans ces exemples, le Design Sprint se déploie sur 5 jours.

Jour 1 (lundi) : Comprendre (map)

Poser la problématique : challenges à relever, empathie avec les utilisateurs cibles, problème majeur à résoudre…

Lundi, vous lancerez votre sprint en partageant vos connaissances, en comprenant le problème et en choisissant une cible pour les efforts de la semaine. Avec seulement cinq jours, il peut sembler fou de passer toute une journée à parler et écrire sur des tableaux blancs. Mais si vous ne ralentissez pas d’abord, partagez ce que vous savez, et priorisez, vous pourriez perdre du temps à concentrer vos efforts sur la mauvaise partie du problème.

Plus d’information sur le Sprint du lundi

Jour 2 (mardi) : Diverger

Chercher ensemble toutes les solutions imaginables. Dessiner les solutions (Sketch).

Après une journée complète de compréhension du problème et de choix d’une cible pour votre sprint, mardi, vous pourrez vous concentrer sur des solutions. La journée commence par l’inspiration. Une revue des idées existantes pour remixer et améliorer. Puis, dans l’après-midi, chaque personne dessine (sketch), en suivant un processus en quatre étapes qui met l’accent sur la pensée critique plutôt que sur la dimension artistique. Vous commencerez également à planifier le test client de vendredi en recrutant des clients correspondant à votre profil cible.

Plus d’information sur le Sprint du mardi

Jour 3 (mercredi) : Décider

Sélectionner la meilleure solution sous forme de votes.

Le mercredi matin de votre sprint, vous et votre équipe aurez une pile de solutions basées sur vos croquis (sketches) du mardi. C’est génial, mais c’est aussi un problème. Vous ne pouvez pas les prototyper et les tester tous – vous avez besoin d’un plan solide. Jake Knapp et John Zeratsky expliquent comment sélectionner les meilleures idées et les intégrer dans un plan étape par étape pour votre prototype.

Plus d’information sur le Sprint du mercredi

Jour 4 (jeudi) : Prototyper

Construire le prototype de la solution. L’objectif est d’avoir un POC (proof of concept, preuve de concept) suffisamment réaliste.

Le mercredi, vous et votre équipe avez créé un storyboard. Jeudi, vous adopterez une philosophie «fake it» pour transformer ce storyboard en prototype. Il suffit d’une apparence réaliste pour tester avec les clients. Il faut mettre l’accent sur la « surface » de votre produit ou service à présenter au client. Vous pouvez de cette manière terminer votre prototype en un seul jour.

Cela vous paraît fou ? Et bien non, et voici pourquoi :

  • Vous avez pris toutes les décisions importantes mercredi et capturé ceux de votre storyboard.
  • Votre équipe peut « diviser pour régner » en divisant le storyboard en scènes plus petites.
  • Vous utiliserez toutes les compétences de votre équipe en assignant des rôles de prototypage tels que Maker, Stitcher, Writer et Asset Collector.

Plus d’information sur le Sprint du jeudi

Jour 5 (vendredi) Tester

Recueillir les impressions des utilisateurs.

Votre sprint a commencé avec un grand défi, une excellente équipe – et pas grand-chose d’autre. Le vendredi, vous avez créé des solutions prometteuses, choisi le meilleur et construit un prototype réaliste. Cela seul ferait une semaine impressionnante productive. Mais vous allez encore plus loin en interrogeant les clients et en apprenant en les regardant réagir à votre prototype. Ce test rend le sprint complet intéressant. A la fin de la journée, vous saurez jusqu’où vous devez aller et vous saurez exactement quoi faire ensuite.

Plus d’information sur le Sprint du vendredi

Comment constituer l’équipe du Design Sprint ?

Outre la limite du temps pour accroître la créativité, l’autre contrainte du Design Sprint concerne les participants impliqués dans le Sprint. L’équipe doit être pluridisciplinaire et composée de 4 à 7 personnes au maximum, par exemple :

  • Le décideur, souvent expert métier. Sa mission principale est de trancher s’il y a désaccord dans le groupe ;
  • Le facilitateur ou sprint master. Il gère l’organisation, le timing, anime, synthétise les idées ;
  • La personne représentant la vision du produit souvent issue de l’équipe Marketing ;
  • L’individu incarnant la vision du client, par exemple en charge du service après-vente (SAV) ;
  • L’ingénieur parce qu’il sait juger de la faisabilité technique ;
  • L’intervieweur ou celui qui conduit les tests utilisateurs ;
  • Le designer, créatif et responsable du prototype.

Les profils peuvent varier selon le projet. L’important reste de bénéficier de plusieurs domaines d’expertises tout en restant peu nombreux afin de gagner en efficacité.

La réussite du Sprint passe par un travail en amont

Comme pour tout sprint, le Design Sprint nécessite une préparation pour être efficace. C’est au sprint master que revient cette tâche par différentes actions, entre autres :

  • Choisir l’équipe la plus pertinente et la mobiliser durant 5 journées ;
  • Réserver la salle dans laquelle le groupe passera la totalité du sprint ;
  • Préparer le matériel et les outils UX Design à utiliser selon le projet (tableau blanc, feutres, post-it, de quoi créer les personas, le benchmark UX, etc.)
  • Recruter les testeurs proches des utilisateurs ou consommateurs finaux ;
  • Prévoir à la fin de chaque journée comment sera organisée la suivante.

Cette phase d’avant-projet est primordiale pour trouver une solution au problème qui soit créatrice de valeur, et ce durant le temps imparti.

D’où vient le succès de la méthodologie Design Sprint ?

La stratégie Design Sprint présente des avantages pour le client et l’équipe chargée de conduire le projet :

  • Un meilleur retour sur investissement ;
  • Une méthode qui stimule l’intelligence collective et favorise l’émulation ;
  • La possibilité de récupérer les feedbacks des utilisateurs très rapidement ;
  • La collaboration horizontale entre clients et spécialistes ;
  • La résolution de problèmes en temps réels ;
  • La possibilité de tester sans avoir besoin de commencer à coder.

Si les tests utilisateurs ne sont pas concluants, par exemple, le design sprint aura été un gain de temps et d’argent plutôt qu’un échec.

Plus vite encore, un sprint design en 4 jours ?

Dans la vidéo suivante, AJ & Smart présentent une version du Sprint Design en 4 jours ! Le Sprint Google Ventures Design développé par Jake Knapp a débuté en 2016 et était à l’origine un processus de 5 jours …  Après plus de 100 sprints, ils ont commencé à expérimenter et à trouver d’innombrables façons d’affiner, améliorer ou simplement de découper des sections entières pour économiser du temps et du stress.

Conclusion

Initialement conçue pour la création de solutions digitales dans les start-ups, la méthode du Design Sprint s’applique désormais dans plusieurs industries. Des projets conduits en Design Sprint ont été menés dans des secteurs aussi variés que la santé, la grande distribution, ou même le coaching. Selon Jake Knapp, la méthodologie du Design Sprint permet de trouver des solutions à toutes les problématiques, quelle que soit la taille de l’entreprise. En réalité, compte tenu des contraintes garantes de son efficacité, cette méthode d’innovation collaborative semble particulièrement efficace lorsque le projet débute à peine. Sa réussite tient également à l’implication d’une équipe multidisciplinaire. Le Design Sprint reste cependant un processus de création astucieux pour lancer un produit ou service innovant en limitant la prise de risques.

Bibliographie et sources

Livres sur le Design Sprint

« Sprint : How to Solve Big Problems and Test New Ideas in Just Five Days » de Jake Knapp (Google Ventures)

Livre sprint design de Jake KnappSprint : comment résoudre les problèmes et trouver de nouvelles idées en cinq jours ? (Eyrolles, mars 2017). La traduction française du livre à l’origine du Design Sprint.

C’est l’ouvrage de référence sur le design sprint. Que vous soyez une organisation ou une Start UP, grâce à ce guide pratique et en seulement 5 jours, vous serez capables de passer de l’idée aux utilisateurs.

Le  design sprint, dont il est question ici, est une combinaison subtile de design thinking, lean startup et stratégie business. Sa finalité consiste à créer une expérience de design pour les utilisateurs en un temps record et pour un coût réduit bien sûr. 5 jours et pas un de plus suffisent pour passer de la compréhension à la création d’un prototype et finir avec la phase test. En cinq étape clés (comprendre, diverger, décider, prototyper, tester), ce cours procédé a  pour  objectif final de répondre à toutes les problématiques liées aux parcours utilisateurs.

Écrit par Jake Knapp (design partner chez GV), ce livre s’adresse aussi bien aux équipes d’entreprises de toutes tailles qu’aux enseignants ou toute autre personne ayant besoin d’une réponse rapide et efficace en matière de design de l’expérience.

Grâce à cette méthodologie pratique qui a fait ses preuves, le design sprint peut donc être progressivement abordé et ajusté selon les différentes spécificités et exigences des parcours utilisateurs. Ses résultats sont étonnants et sont obtenus en temps limité.


« Design Sprint » de Richard Banfield (O’Reilly)

Livre design sprint de Richard BanfieldUn autre livre essentiel sur le Design Sprint. Il aborde tout ce qui fait de cette méthode une méthodologie de brainstorming. Elle se réalise dans un délai très court (le plus souvent en 5 jours d’où l’emploi du mot « Sprint » !). Elle nécessite pour cela, une équipe constituée généralement de 5 à 6, dont les rôles sont bien définis et s’avèrent très complémentaires.

Ce procédé, conduisant à des résultats obtenus rapidement et pour des coûts faibles, repose sur 5 étapes-clés que sont : la phase de compréhension, de divergence, de convergence, de prototype et de test.

Dans cet ouvrage, il est bien question de ce processus innovant qui permet ainsi de réduire les risques d’erreur en amont de la réalisation d’un projet web design. L’objectif étant de satisfaire les utilisateurs :

  • En répondant à leurs exigences
  • En leur apportant des solutions aux problématiques d’usage qu’ils peuvent rencontrer

Grâce à cette méthode, vous pourrez clarifier l’ensemble des problèmes de parcours utilisateurs et identifier les besoins propres à chacun. Les outils de brainstorming et de design thinking vous aideront à concevoir des solutions efficaces que vous pourrez aisément tester à partir de prototypes pertinents. Quelle que soit la manière dont vous l’utilisez, le Design Sprint apporte la clarté nécessaire aux processus d’idéation de parcours utilisateurs. La rapidité avec laquelle les résultats sont obtenus est étonnante.

Cet ouvrage a été écrit par des pionniers dans ce domaine. Il vous guidera étape par étape, dans la conception de produits numériques innovants.

Voici la table des matières de l’ouvrage :

  • Les design sprints : quoi, pourquoi, quand et comment des sprints de conception ?
  • Chapitre 1 Qu’est-ce que le Design Sprint ?
  • Chapitre 2 Quand faut-t-il faire ou ne pas faire du Design Sprint ?
  • Chapitre 3 Comment aborder le Design Sprint ?
  • Chapitre 4 Avant le Design Sprint : faire un plan
  • Chapitre 5 Phase 1 : Comprendre
  • Chapitre 6 Phase 2 : Diverger
  • Chapitre 7 Phase 3 : Converger
  • Chapitre 8 Phase 4 : Prototyper
  • Chapitre 9 Phase 5 : Tester
  • Chapitre 10 après le Design Sprint: capturer, itérer et continuer

Le site du design sprint de Google Ventures avec le concept, des techniques et des exemples.

Le Design Sprint Kit de Google : toutes les ressources pour entreprendre un Google Design Sprint.

Design Sprint Kit de Google

Le Design Sprint Kit de Google