Aller directement au contenu

EuroIA 2016 : Nous y étions

14/10/2016
0

euroia-2016

Usabilis était présent aux conférences de l’EuroIA 2016

avec notamment la participation de deux de nos consultants, Jules Leclerc et Hugo Labonde aux light talks.

Chaque année, l’événement EuroAI rassemble de nombreux professionnels de l’ergonomie en Europe autour de conférences sur les thèmes de l’Architecture de l’Information et de la conception centrée utilisateur.

Les thèmes tendances de l’UX discutés lors de cet événement : objets connectés, écosystème d’appareils, adaptative design, contenu modulable, Experience map, design responsable, l’UX au-delà de l’écran…

Cet article vous propose un retour sur les conférences auxquelles nous avons assisté, ce qui nous a marqués ou ce qui nous a posé question.

Première journée

Atelier : Concevoir du contenu modulable pour de multiples canaux « Modelling adaptative content for multiple channels » – Noz Urbina

Cet atelier était l’occasion pour Noz Urbina auteur de « Content Strategy: Connecting the dots between business, brand, and benefits » de nous présenter une méthodologie qu’il met en pratique pour la production de contenu adapté à tous les canaux de communication.

En pratique, il insiste sur le fait de concevoir une Experience map afin d’identifier et de matérialiser les étapes et les canaux de communication d’un service.

Ensuite, il place chacun des personae dans cette Experience map pour identifier leurs besoins en informations à chaque étape de l’expérience et sur quel appareil.

Il est aussi question d’instaurer un moyen de communication entre les services responsables des différents canaux de communication pour garantir l’homogénéité des contenus.

Cela passe par la création d’un modèle de document comportant tous les champs nécessaires pour que le contenu puisse être diffusé sur l’ensemble des canaux (Titre, description courte, moyenne, longue, tags, métadonnées,…). Il est très important que l’intitulé de ces champs soit d’ordre sémantique et non structurel (exemple : utiliser l’intitulé « Description » plutôt que « Paragraphe ») pour favoriser leur compréhension par tous les acteurs de la rédaction.

Sa présentation : https://www.dropbox.com/s/sjeceslqp6scj2q/2014-Urbina-Consulting-Adaptive-Content-Modelling-HalfDay-v2-SimCorp.pptx?dl=0

Keynote  sur les objets connectés « UX for Connected Products » – Claire Rowland

Auteur du livre « Designing Connected Products », Claire rappelle que l’UX n’est pas simplement une interface. Une bonne expérience utilisateur est pensée à la base d’un projet, de la phase la plus abstraite à la plus concrète.

facet-of-iot-uxSa présentation : http://www.slideshare.net/clurr/ux-for-connected-products-euroia16

« Lands, Hubs and Wienies: Placemaking Lessons From the Magic Kingdom » – Jorge Arango

L’occasion pour le conférencier de nous raconter en quoi l’expérience de Disneyland est restée un moment mémorable dans sa vie et ce que nous devons en tirer en tant qu’UX designers.

Les fondements de l’expérience Disneyland se basent sur :

  • Une vision convaincante
  • Une structure cohérente
  • La création d’un univers

De la même manière, lors de la conception d’une expérience utilisateur, il faut constamment garder ces notions en tête.

« Architectural Critique of Connected Utopias » – Thomas Wendt

Il était question dans cette présentation de design responsable. Pour Thomas Wendt, le rôle du designer va plus loin que la conception pure. Il a une responsabilité sur l’éthique des produits qu’il conçoit. Cela s’illustre dans l’application Pooper développée à San Francisco qui en quelques mots « ubérise » le ramassage de la crotte de chien : au-delà du service cette app pose un débat autour des problématiques de servitude et d’éthique.

Light Talks

Après avoir assisté à de nombreuses interventions, à notre tour de présenter les résultats de l’étude que nous avons conduite sur l’expérience utilisateur multi-écran !

Débutant par un état des lieux de l’écosystème d’appareils utilisés aujourd’hui, nous avons poursuivi avec les bonnes pratiques de conception multi-écran.

Cette problématique intéresse beaucoup les UX designers, comme nous avons pu le constater par le nombre de participants venus échanger avec nous à la suite de notre présentation. Nous sommes très contents d’avoir pu participer à cet événement très enrichissant. :)

« Challenges and Tools for Multi-Screen UX » – Hugo Labonde & Jules Leclerc

Notre présentation :  http://www.slideshare.net/HugoLabonde/challenges-and-tools-of-multiscreen-ux

hugo-and-jules-at-euroia-2016Pour plus de détails sur notre étude :

UX multi-écran : un écosystème d’appareils autour de l’utilisateur (1/3)

UX multi-écran : des opportunités pour enrichir l’expérience utilisateur (2/3)

UX multi-écran : Concevoir une bonne expérience utilisateur multi-écran (3/3)

Deuxième journée

Atelier : Appliquer une approche orientée objet aux contenus « Object-Oriented UX: Designing Elegant, Modular Systems » – Sophia Voychehovski

Afin d’aborder des services de gestion de contenu complexe, Sophia nous a présenté une manière de concevoir et de prioriser nos contenus. Basée sur la programmation orientée-objet, il s’agit pour chaque type d’objet d’identifier sur des post-it :

  • Les contenus
  • Les métadonnées
  • Les CallToActions
  • Les interactions
  • Les objets imbriqués

five-elements-of-objects

Dans un second temps, il faut prioriser les post-it entre eux ce qui nous donnera notre hiérarchie de l’information dans l’objet. Puis réaliser des sketchs détaillant les écrans.

Cette technique a pour objectif de faciliter la manipulation d’objets pour éviter ce genre de situation où un objet a de nombreuses facettes :

objet multi-vues

« Thinking Beyond the Screen » – Hany Rizk

L’UX ne s’arrête pas à l’écran, c’est une des leçons à retenir de cette EuroIA.

Hany Ritz nous a vanté les mérites des services s’affranchissant de l’interface, lorsque le contexte s’y prête. Une fois encore, nous retrouvons le « Dash Button » d’Amazon mis en avant comme nouvelle pratique de l’UX, un point de vue remis en cause la veille par Thomas Wendt pour des questions d’éthique.

« Architecture Before Experience » – Bogdan Stanciu

Une conférence engagée sur le combat de la santé. Il y a une place plus importante à prendre pour les UX designers dans la santé. Les budgets dépensés sont mirobolants mais pas forcément à bon escient. Une intervention plus humaine, plus centrée sur le patient permettrait de rationaliser les dépenses et surtout d’améliorer les soins apportés aux patients.

Notre retour sur ces deux jours très riches

L’EuroIA est un moment fort pour l’UX et l’AI, avec un fort partage de connaissances. Tous les pays d’Europe convergent sur une vision plus UX des projets.

Nous retiendrons :

  • La place de plus en plus importante de l’Experience Map en avant-projet pour concevoir des contenus plus structurés et modulables,
  • Il faut penser écosystème d’appareils et non plus interfaces individuelles, à la fois pour avoir des contenus adaptés à tous les canaux et des services pertinents sur chaque appareil,
  • Nous avons un rôle à jouer pour un avenir meilleur et c’est aux UX designers de concevoir de manière responsable et éthique,
  • L’UX c’est à la fois des objets, des services, des sons, un parc d’attraction,…l’UX n’est pas qu’une interface, il faut penser au-delà de l’écran et le plus tôt possible à l’expérience utilisateur.

Le milieu de l’architecture de l’information et de l’expérience utilisateur évolue tous les jours et il est important de rester informés très régulièrement car notre métier se réinvente constamment dans ses méthodes et concepts.
Rendez-vous à EuroIA 2017 !
rdv-euroia-2017

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire